De l’importance de ne pas négliger les ratios : Episode I

Franck Dans la presse

Franck Pellerin, un vieux loup du DMS livre les ratios de rentabilité à suivre …

Longtemps laissés pour compte, mal compris, les indicateurs de performance d’un atelier sont pourtant nécessaires au pilotage du business. Avec MRoad, ces indices confinent désormais au jeu d’enfant. Le point avec Franck Pellerin, Responsable activité solutions automobiles chez Axess, expert d istributeur et partenaire d’EBP MéCa.

Quelle importance requièrent les indices de performance dans le business d’un atelier ?

Nous devons partir d’un constat indiscutable à ce jour : l’industrie automobile est confrontée à la fois à des mutations technologiques et à des enjeux politico-commerciaux.

Gérer et connaitre ses marges par activités est devenu indispensable, le résultat financier seul ne suffit plus. Pour permettre une vision détaillée et objective, il faut donc mettre en place des ratios et des indices de performance de l’atelier. Car être capable, tous les mois, d’avoir un avis objectif sur les marges de vente de pièces, d’huiles, d’heures ateliers, de VO, de prêt/location de véhicules, etc… permet un véritable pilotage de l’activité et permet surtout de prendre les bonnes décisions au bon moment.

Quelle valeur ajoutée MRoad apporte t-il en la matière ?

Grâce à son tableau de bord synthétique et totalement personnalisable, MRoad apporte aux garagistes un avis et une vision objective très détaillée de tous ces ratios. De plus, un ensemble de 3 ou 4 graphiques étaye ces résultats pour une meilleure visibilité.

Avant MRoad, ces ratios étaient-ils regardés et surtout, compris ?

Il y a encore peu de temps, une très grande majorité de garages automobiles utilisait leur logiciel de gestion comme une facturière. Les éléments statistiques des anciens logiciels étaient des tableaux de bord remplis de chiffres peu explicites. Très souvent, c’était le cabinet comptable qui commentait les résultats sans même avoir des éléments fiables puisque leur saisie n’était que partielle.

Partant de ce constat, MRoad intègre à présent un B.I (Business Intelligence) permettant de suivre à chaque instant ces ratios et surtout d’en connaitre toutes les sources d’activité. Pour rappel, les logiciels de business intelligence sont des outils d’analyse de données automatisés. Ils assurent la gestion de la performance d’une entreprise.

Sur quels ratios vous appuyez-vous pour mieux accompagner les ateliers dans leurs business ?

Chaque activité a ses particularités. Un garagiste seul qui est propriétaire d’un bâtiment ce n’est pas la même chose qu’un garagiste qui va payer un loyer par exemple. Mais la main d’œuvre en revanche est un indice de performance standard.

Donc les indicateurs de pilotage seront adaptés en fonction de la typologie du garage.

Concrètement, les achats de pièces détachées sont de loin le poste le plus lourd, entre 50 à 70 %. La part des prestations de services représente entre 30 % et 50 % du chiffre d’affaires, voire davantage pour les petits garagistes. La diversification de l’activité, comme les véhicules d’occasion, permettent également une augmentation significative du chiffre d’affaires.Pour les plus petits garages, le loyer et les charges de l’exploitant sont des postes très importants. Pour les grands garages, c’est la masse salariale qui pèse le plus lourd. En somme, chaque garage est différent, il nous faut nous adapter.

MRoad propose des tableaux de bord simples hautement personnalisables sans que le garagiste n’ait besoin d’être un pro de la comptabilité et de la gestion !

Quels sont, les ratios idéaux d’un atelier mécanique ?

Le professionnel de l’automobile a besoin de suivre son chiffre d’affaires suivant deux grandes répartitions : prestations de services et vente de pièces. Sur la partie service, Il est indispensable de suivre le chiffre d’affaires par mécanicien. La norme est de facturer 90 % du temps produit par l’atelier. Si ce n’est pas le cas, il faut rapidement prendre les dispositions pour rectifier ces chiffres.